PHOTO BLOG TINY WHOOP ET CINEWHOOP 3

Tiny Whoop et Cinewhoop

Tiny Whoop

Actuellement, les pilotes de FPV affectionnent particulièrement la catégorie des Tiny Whoops.

Le Tiny Whoop est né récemment aux Etats-Unis, dans le Colorado. C’est la Team Big Whoop dirigée par l’un des meilleurs pilotes de FPV au monde, Jesse Perkins alias JesseP FPV, qui a introduit la mode du Tiny Whoop. La Team Big Whoop regroupe 5 pilotes FPV passionnés et dévoués. Durant diverses années, ils ont réalisé des tests et des essais en se basant sur un châssis de nano drone Inductrix du concepteur Blade. A force de persévérance, ils ont finalement réussi à créer le Tiny Whoop.

Tiny Whoop ? De quoi s’agit-il ?

Le terme anglais « Tiny » signifie « minuscule » en français. Le mot « Whoop » est issu du nom de la Team Big Whoop.

En fait, il s’agit de nano drones dont l’envergure est généralement inférieure à 75 mm. Résistants, ils sont équipés de protections d’hélices (également nommées « ducts »). Ces conduits évitent ainsi toute blessure ainsi que les chocs sur les hélices. En outre, la durée de vie des hélices augmente. Les Tiny Whoops bénéficient également d’une micro caméra pour un retour vidéo ainsi que de moteurs brushed (ou brushless) assez puissants pour assurer des bonnes performances de vol.

Initialement destiné aux pilotes débutants pour son électronique simplifiée, son inoffensivité, son prix généralement attractif et son désign tout mini, le Tiny Whoop a vite attiré les pilotes aguerris pour la qualité et les sensations de vol offertes.

De par sa compacité et la présence des protections d’hélices, il est idéal pour voler dans sa maison. C’est si fun d’utiliser vos meubles ou décorations comme obstacle ou « gate » ! Il peut voler dans les endroits les plus confinés ainsi qu’à proximité des personnes. En définitif, il peut passer vraiment partout en immersion totale.

Pour les plus frileux, il permet de piloter tout en restant au chaud, pantoufles aux pieds, durant les journées d’hiver.

Exemples de Tiny Whoops

Prenons l’exemple du Beta75 Pro2. Reposant sur un châssis de 75mm d’envergure, c’est un Tiny Whoop très léger, agile et robuste. Il vous procure un vol en immersion impressionnant avec des sensations incroyables !

Petit à petit, la catégorie famille des Tiny Whoops s’est agrandie. Les Whoops de plus grande taille, avec une envergure supérieure à 75 mm, se sont développés.

Chez le concepteur BetaFPV, la famille des Beta85 est née avec leur whoop de 85 mm d’envergure.

L’évolution ne s’arrête pas là ! Les Tiny Whoops acceptent des Lipos de plus en plus imposantes (en nombre de cellules), pour accroitre leur puissance.

Cinewhoop 

Dans le prolongement des Tiny whoops, on connait également la déclinaison : les Cinewhoops*. Le terme « Cine » émane de cinématique. « Whoop » provient de Tiny Whoop.

Cinewhoop ? De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de nano drones dotés de conduits protégeant les hélices. Équipés de caméras HD ou 4K, ils permettent une utilisation cinématique dans des plans de proximité et en intérieur.

Evidemment, la qualité des images des caméras est en constante progression. Aussi, le Cinewhoop permet ainsi la réalisation de belles prises de vues et l’enregistrement de vidéos en Full HD.

Son avantage ? Réaliser des images qui auraient été difficiles à tourner avec une caméra tenue à la main ou avec un drone de plus grande taille. En outre, l’utilisation d’un drone de grande taille pourrait être totalement impossible en présence de personnes à proximité. De plus, de par leur compacité, leur stabilité et leur inoffensivité, ils sont plus adaptés que les drones FPV de grande taille pour capturer des séquences cinématiques très étonnantes.

Exemples de Cinewhoops

Par exemple, le Eachine Cinecan est un drone cinewhoop de 85 mm d’envergure. Il bénéficie d’une caméra Tarsier 4K capable d’enregistrer en très haute définition. Très léger, il n’est pas optimisé pour transporter des caméras plus lourdes, telles les Gopro. Ce dilemme peut être résolu en adoptant le châssis Squirt V2 du fabricant Shendrones. Il s’agit d’une frame d’une envergure plus imposante (160 mm). Grâce à ses conduits ou tuyères (« ducts ») servant de protections d’hélices en TPU et produisant une poussée supplémentaire d’environ 240 grammes, le châssis Squirt V2 permet de réaliser d’excellentes prises de vues. Il dispose également d’une charnière permettant de modifier l’inclinaison de la caméra embarquée (GoPro Hero 5, 6 et 7). Il reste une référence dans le monde des Cinewhoop. On connait également tous son petit frère, le châssis Nutmeg!

Un autre exemple matérialisé par le châssis MEGABEE 3 pouces de chez Iflight. Il est équipé de protections d’hélices en impression 3D ainsi que d’un montage en TPU pour embarquer une caméra GoPro 5/6/7. Il permet d’enregistrer des vidéos en Full HD en passant dans les endroits les plus confinés.

Article précédent
La compatibilité de la radiocommande avec le récepteur

Articles liés

No results found

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu

Copyrighted Image