Image blog Impression 3D - RC Drone 3D

L’impression 3D dans le monde du drone : la révolution

Qu’est-ce que l’impression 3D ?

L’impression 3D est un procédé de fabrication de pièces en volume par ajout ou agglomération de matière. En d’autres termes, l’impression 3D permet de réaliser en 3 dimensions tous les objets souhaités.

Matériaux utilisés pour l’impression 3D

Tout comme une imprimante 2D nécessite des cartouches d’encre pour fonctionner, l’imprimante 3D fonctionne avec des bobines de matériaux. Au début des années 2000, le plastique était le seul matériau utilisé dans l’impression 3D. Toutefois, l’évolution des processus a permis de diversifier les matériaux.

Chacun d’eux possède des propriétés qui s’adaptent à certaines applications et non à d’autres.

Les matériaux plastiques restent les plus courants et parmi eux, les plus connus sont :

ABS (ou Acrylonitrile Butadiène Styrène)

Matériau robuste et léger, il offre une grande résistance aux fortes températures. Il s’agit du matériau des célèbres briques Lego.

Toutefois, il n’est pas biodégradable et se déforme au contact de l’air. C’est pourquoi la plateforme d’impression doit être chauffée. Son défaut majeur réside dans les émanations toxiques qu’il dégage durant l’impression.

C’est le plastique le plus répandu dans l’industrie (exemple carrosserie des voitures ou les appareils électroménagers).

PLA (ou acide polylactique)

Bon marché et sans odeur, le PLA ne se déforme pas au contact de l’air. Il ne nécessite donc pas de plateforme chauffante pour être imprimé. Biodégradable, il est issu de matières premières renouvelables telles que l’amidon de maïs. Très facile d’impression, ce matériau permet la conception d’une multitude d’objets. Son seul défaut réside dans sa résistance relative à la chaleur et aux rayons UV.

PETg (ou polytéréphtalate d’éthylène glycolisé)

Matériau robuste, flexible et résistant aux chocs, le PET est issu du pétrole ou gaz naturel. Il est 100% recyclable et n’a pas d’odeur. Compatible au contact alimentaire, très résistant à l’humidité et à l’abrasion, c’est le matériau utilisé pour les bouteilles en plastique jetables. Il ne nécessite pas de plateforme chauffante pour être imprimé.

NYLON

Matériau résistant à la corrosion, aux produits chimiques, aux impacts et à l’abrasion, il est utilisé pour la conception de pièces nécessitant une grande solidité ainsi que de la souplesse. Toutefois, ce matériau est hautement inflammable, ne résiste pas à l’humidité et se déforme. En outre, il peut émettre de fortes fumées durant l’impression.

POLYCARBONATE (PC)

Le polycarbonate est un matériau solide et assez similaire à l’ABS. Souvent utilisé pour imprimer des pièces dans l’industrie, il possède une excellente résistance mécanique, résistance aux impacts et difficilement inflammable. Il est toutefois sensible aux UV.

TPU (polyuréthane thermoplastique)

Le TPU est un plastique souple appartenant à la famille des TPE (thermoplastique élastomère). Ce filament très flexible, qui ressemble à du caoutchouc, est disponible en diverses duretés, ce qui agit sur la souplesse et la facilité d’impression. Il est très résistant aux chocs, aux pliures, aux déchirements, à l’abrasion, aux graisses et aux solvants. Ainsi, le filament TPU permet l’impression d’objets flexibles, déformables à volonté.

La liste des matériaux plastiques est loin d’être complète. En outre, il est important d’indiquer que d’autres matériaux sont utilisés dans l’impression 3D, tels les métaux, les matériaux céramiques ou encore organiques.

L’impression 3D et le drone

L’impression 3D a révolutionné l’univers du drone. Effectivement, hormis les composants électroniques et les moteurs, il est possible de concevoir une multitude de pièces du drone en impression 3D. Il est question des drones de course DIY (do it yourself).

De par sa flexibilité et sa résistance, le TPU est le matériau adéquat pour la création de protections, telles que les ducts ou les protections pour caméras embarquées. C’est un matériau qui casse rarement. Quant au PLA, il peut être utilisé pour la conception de supports, par exemple…

L’impression 3D permet au pilote de personnaliser son drone facilement : posséder divers coloris de canopy pour son drone, changer la couleur des ducts, adapter un support différent suivant l’antenne utilisée…

Cette technologie permet ainsi de développer la créativité du pilote et d’innover afin de rendre son drone « unique ».

Article précédent
Comment choisir son drone avant l’achat ?

Articles liés

No results found

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu