Radio

Retrouvez chez RC DRONE 3D notre sélection de radiocommandes pour piloter efficacement votre drone.

La radiocommande (couramment nommée radio) est le système de commande indispensable pour piloter et contrôler le drone à distance. Elle fonctionne grâce à la transmission d’ondes radioélectriques également appelées ondes hertziennes. Pour piloter le drone, il faut un émetteur radio pour le pilote et un récepteur dans le drone.

La radiocommande permet de réguler la vitesse et de contrôler chaque mouvement du drone. Tout d’abord, le tangage est le mouvement d’oscillation du drone d’avant en arrière. En deuxième lieu, l’élévation représente l’action de monter ou descendre le drone en altitude. Quant au lacet, il s’agit du mouvement de rotation horizontal du drone autour de son axe vertical. Enfin le roulis est le mouvement de rotation du drone autour de son axe longitudinal. La radiocommande sert également à prendre des photographies ou des vidéos.

Composition du système de radiocommande

Il existe divers modèles de radiocommande. Dans l’univers du drone, les radiocommandes sont programmables et peuvent être utilisées pour plusieurs modèles. Le système se compose nécessairement de deux parties : l’émetteur et le récepteur. La procédure d’appairage qui consiste à connecter ensemble l’émetteur et le récepteur nécessite que ces deux éléments soient compatibles. Effectivement, chaque marque de radiocommande utilise son protocole radio, c’est-à-dire son langage (par exemple le protocole DSMX, D16 ou FASST). Ainsi, le protocole de l’émetteur et celui du récepteur doivent être identiques.

L’émetteur

La radiocommande se présente sous la forme d’un boitier mécanique équipé de manches de commande qui actionnent des potentiomètres. Chaque manche peut basculer sur leur axe. Le boitier de la radiocommande est équipé d’une antenne, d’un écran d’informations, de connecteurs externes (pour les mises à jour ou les extensions tels que les modules) et également de divers interrupteurs tel que l’interrupteur dédié à l’armement du drone.

A l’intérieur du boitier de radiocommande, on retrouve un émetteur radio, appelé également TX, dont le rôle est de convertir des signaux électriques en signaux radio.

En règle générale, la radiocommande présente une baie à modules à l’arrière permettant d’insérer des modules tel que le module Crossfire (outil de transmission des ordres de la radiocommande avec une très grande portée).

Le récepteur

Pour la transmission du signal entre le drone et la radiocommande, il faut nécessairement un récepteur, également connu sous le terme RX.

Fixé sur le drone, le récepteur prend la forme d’un composant électrique. Il reçoit les informations de manœuvre provenant de la radiocommande par ondes radio émises par l’émetteur et les transmet au contrôleur de vol.

La fréquence des radiocommandes ou radiofréquence

Les fréquences d’émission des radiocommandes sont réglementées. En effet, la transmission radio étant aujourd’hui exploitée dans divers domaines (militaire, naval, télécommunication, etc.…), il a fallu éviter les interférences et fixer des règles pour permettre un partage des ondes radios.

Depuis quelques années, le 2,4 à 2,4835 GHz (gigahertz) est officiellement reconnue en France pour l’aéromodélisme. Le fonctionnement se rapproche ainsi de celui du réseau Wi-Fi (bande 2400 MHz soit 2,4 GHz). L’utilisation de la bande 2,4 GHz apporte un grand nombre de canaux utilisables : la radiocommande en 2,4 GHz scanne les fréquences disponibles et adopte un canal libre pour la transmission des ondes avec son récepteur.

Une autre plage de fréquence est également disponible et légale, la bande des 800 MHz : ainsi la fréquence 868 MHz offre une meilleure portée dépassant le 3 kilomètres.

Les voies de la radiocommande

Les radiocommandes se distinguent par le nombre de voies ou canaux qu’elles commandent. Chaque commande sur un drone a besoin d’une voie.

Selon le nombre de voies disponibles sur la radiocommande, il sera possible de commander à distance des fonctions basiques et des fonctions annexes (en plus des fonctions basiques de pilotage d’un drone) comme le déclenchement de l’enregistrement vidéo, l’armement du drone (mode stabilisé, mode accro), le buzzer…

Ainsi, en règle générale, pour un piloter un drone, la radiocommande doit comporter un minimum de 6 voies : 4 voies pour les fonctions basiques et 2 voies sur des interrupteurs pour actionner certaines fonctions indispensables.

La multiplication des voies sur des radiocommandes programmables apporte un lot de fonctionnalités répondant aux besoins de chaque pilote de drone.

Le mode de la radiocommande

La radiocommande est configurée dans un mode de vol. Il s’agit de l’emplacement des commandes de vol sur la radiocommande.

Il existe quatre configurations différentes mais les modes les plus répandus sont le Mode 1 dans lequel les gaz sont à droite, et le Mode 2 dans lequel les gaz sont à gauche.

Dans l’univers du drone, les pilotes utilisent en général le Mode 2.

Le choix de la radiocommande

Il existe une multitude de radiocommandes. Pour sélectionner la radiocommande, les critères suivants doivent être pris en compte :

  • Le poids : la radiocommande étant constamment entre les mains de son pilote, le poids est un critère déterminant
  • L’ergonomie et la taille
  • Les fonctionnalités suivant l’usage du drone et les besoins du pilote
Menu