électronique

Vous recherchez un composant électronique pour construire votre drone, remplacer une pièce ou optimiser ses performances ? RC DRONE 3D vous propose un large choix de pièces électroniques.

Effectivement, dans les éléments constitutifs du drone, les pièces électroniques jouent un rôle majeur. Un simple châssis de drone sans aucun composant électronique programmé serait incapable de voler. Un drone est donc une combinaison de pièces électroniques que le pilote pourra changer pour optimiser son fonctionnement, ou qu’il pourra remplacer en cas de panne ou de détérioration.

Beaucoup d’éléments constitutifs du drone fonctionnent avec l’électronique (batterie, radiocommande…). Le domaine reste incontestablement très vaste. RC DRONE 3D vous fait découvrir plus précisément sa gamme de cartes de distribution, contrôleurs de vol et ESC et vous présente les accessoires relatifs à l’électronique.

Les cartes de distribution, contrôleurs de vol et ESC se présentent tous trois sous la forme de circuits imprimés. Avec l’évolution des technologies, ces éléments sont souvent de véritables concentrés d’innovations permettant aux drones de faire de véritables prouesses.

Le cerveau du drone : la carte de vol ou contrôleur de vol (« flight controller » dit « FC »)

La carte ou contrôleur de vol pour drone, appelée également « flight controller » ou « FC », est le cerveau du drone. Il prend la forme d’un circuit imprimé constitué d’un microprocesseur et de capteurs embarqués très précis. Le contrôleur de vol doit être paramétré avec les caractéristiques du drone. La configuration s’effectue avec un ordinateur via une prise USB. De même, les pilotes peuvent recourir à un smartphone pour cette configuration mais cette situation est moins fréquente.

Les logiciels de configuration connus sont Raceflight, Kiss Flight et Betaflight. Ce dernier reste le plus répandu.

Le contrôleur de vol récupère les instructions de vol données par le pilote et les retransmet aux moteurs (via les ESC). En définitive, cette pièce électronique permet la coordination des mouvements du drone sollicités par le pilote.

Il existe plusieurs types de contrôleurs de vol. Au strict minimum, la carte de vol est équipée de gyroscopes et d’accéléromètres pour mesurer et équilibrer les déplacements. Elle peut également être équipée d’un système complet avec GPS, d’un capteur de distance ou d’un altimètre afin de maintenir une altitude ou même de retourner au point de départ du drone en cas de perte de signal radio.

Il existe une multitude de produits sur le marché. Il est donc certain que le choix du contrôleur de vol dépend des besoins du pilote et de son budget.

Les contrôleurs ou variateurs de vitesse (« Electronic Speed Control » dit « ESC »)

Les moteurs du drone sont commandés par des circuits électroniques appelés « contrôleurs » (« Electronic Speed Control » dit « ESC »).

Les ESC transforment le courant continu en provenance de la batterie en courant triphasé utilisé pour faire tourner les moteurs. Ils permettent de faire varier la vitesse de rotation des moteurs. Les ESC sont commandés par la carte de vol.

Les types d’ESC

Il existe deux types d’ESC : les ESC classiques et les ESC 4 en 1.

En ce qui concerne les ESC classiques, ils sont uniques et chaque ESC est lié à un moteur. Le type de drone le plus répandu étant le quadricoptère, il possède quatre moteurs et nécessite donc quatre ESC.

Il existe également la forme 4 en 1. Un seul circuit imprimé réunit les quatre ESC. En toute logique, cette version est pratique pour bénéficier d’un gain de poids et pour faciliter le montage du drone.

Le voltage

Les ESC supportent une tension électrique exprimée en nombre de cellules (“S”).  Le produit indique la fourchette du nombre de cellules nécessaire au bon fonctionnement des ESC.

Cette valeur est importante car elle conditionne le choix de la batterie Lipo.

L’ampérage

Les ESC sont caractérisés par une valeur en ampères (exemple 30A). Cette donnée correspond à l’intensité qu’ils peuvent encaisser pendant le vol en continu. Autrement dit, un ESC de 30A signifie qu’il peut supporter un courant jusqu’à 30 ampères. Cependant, les ESC pourront tolérer une intensité supérieure à l’intensité nominale pendant sur un délai très bref. C’est ce qu’on appelle « burst ».

L’ampérage doit être au moins égale à l’intensité maximale du moteur. Toutefois, il est conseillé de prendre une intensité supérieure afin de ne pas endommager l’ESC.

Tout comme le voltage, cette valeur est importante parce qu’elle conditionne le choix de la batterie Lipo.

La carte de distribution (« Power Distribution Board » dit « PDB »)

La carte de distribution appelée PDB (Power Distribution Board) est un circuit imprimé permettant de répartir la batterie principale sur chaque ESC. De toute évidence, la carte de distribution est inutile lorsque le drone se compose d’un ESC 4 en 1.

La carte de distribution dispose parfois de régulateurs de tension pour alimenter d’autres éléments tel qu’un émetteur vidéo, une caméra ou un OSD.

De même que les ESC, la carte de distribution se caractérise par une plage de tension supportée et un courant maximum admissible.

Le voltage

La carte de distribution supporte une tension électrique exprimée en nombre de cellules (“S”).  Le produit indique la fourchette du nombre de cellules nécessaire à son bon fonctionnement.

L’ampérage

La carte de distribution comprend également un courant maximum toléré. Cette valeur exprimée en Ampères doit correspondre à la configuration des éléments du drone (ESC, moteurs et batteries).

Dernièrement, l’évolution technologique a vu apparaître des cartes proposant une combinaison de la PDB avec le contrôleur de vol. Parfois, elles incluent même un ESC 4 en 1. Ce type de carte a l’avantage de faciliter le montage du drone car une seule carte est installée. En outre, un même circuit imprimé regroupe les fonctions et connections. Son défaut majeur : en cas de dommage, il faut changer cette carte qui regroupe les trois éléments électroniques au lieu de remplacer qu’un seul élément.

Menu